RefDoc
Haut

Faire une nouvelle recherche
Make a new search
Lancer la recherche

  • %0 ART
  • %T La traduction en portugais et en russe des constructions françaises se faire V[inf ]: étude syntaxique, sémantique et pragmatique sur la base du corpus parallèle Per-Fide
  • %A ARAUJO Sílvia
  • %A MACHADO Nadejda
  • %G 1158-629X
  • %G 978-2-85399-903-8
  • %I Publications de l'Université de Provence
  • %C Aix-en-Provence, FRANCE
  • %D 2013
  • %V 25
  • %P 133-144
  • %P 12
  • %O Français
  • %K Russian
  • %K Russe
  • %K Portuguese
  • %K Portugais
  • %K French as source language
  • %K Français Langue source
  • %K Pragmatics
  • %K Pragmatique
  • %K Semantics
  • %K Sémantique
  • %K Translation
  • %K Traduction
  • %K Agentive
  • %K Agentif
  • %K Diathesis
  • %K Diathèse
  • %K Parallel corpus
  • %K Corpus parallèle
  • %K Syntactic construction
  • %K Construction syntaxique
  • %X Dans le cadre de cette étude, nous tenons, tout d'abord, à présenter le projet Per-Fide qui vise la compilation de corpus parallèles entre le portugais et six autres langues (l'espagnol, le français, l'italien, l'allemand, l'anglais et le russe) avec des textes appartenant à différents domaines (juridico-législatif, religieux, littéraire, journalistique et technico-scientifique). Nous entendons proposer ici une réflexion sur l'utilité d'un corpus multilingue de ce type dans les domaines touchant à l'étude du langage et de la traduction, à la fois d'un point de vue théorique et sur la base d'un exemple concret, celui des constructions en se faire V[inf] et ses constructions homologues en portugais et en russe. Sur la base d'un corpus parallèle littéraire que nous avons examiné dans le sens du texte original (le français) vers la traduction (le portugais et le russe), nous cherchons à rendre compte des stratégies linguistiques mises en œuvre par les traducteurs pour rendre, en portugais et en russe, les constructions françaises en se faire dérivées d'un accusatif et d'un datif. 
  • %S Langues et langage

Bas