RefDoc
Haut

Faire une nouvelle recherche
Make a new search
Lancer la recherche


Titre du document / Document title

Infiltrations péridurales et intradurales : Le point sur les complications = Epidural and intradural infiltrations : Complication report

Auteur(s) / Author(s)

BROCQ O. (1) ; GRISOT C. (1) ; ZIEGLER G. (1) ; EULLER-ZIEGLER L. (1) ;

Affiliation(s) du ou des auteurs / Author(s) Affiliation(s)

(1) Service de Rhumatologie, CHU l'Archet, Route de Saint-Antoine de Ginestière BP. 30 79, 06202 Nice, FRANCE

Résumé / Abstract

Les auteurs recensent les différentes complications pouvant survenir après injections péridurales ou intrathécales de cortisone et les moyens de prévention. Parmi les complications liées à la technique, le syndrome post PL, dû à la fuite de LCR induite par une brêche durale, est le plus fréquent mais reste généralement sans conséquence; les céphalées peuvent rarement être accompagnées de paresthésies cervicales basses, de troubles auditifs ou oculaires comme la diplopie observée dans 2 cas personnels. Le geste peut être responsable d'hématome épidural, notamment en cas de troubles de l'hémostase. Une imagerie est nécessaire au moindre doute. Des complications infectieuses ont été décrites à type d'abcès lombaire ou de méningite; l'asepsie doit être rigoureuse. Enfin 3 cas de thrombophlébite cérébrale dont un décès ont été rapportés récemment après infiltration intrathécale de cortisone, conduisant à ne poser pour l'instant que de façon très réservée l'indication d'infiltration intradurale, d'autant que sa supériorité n'est pas démontrée. Parmi les complications liées aux produits, celles dues aux excipients et en particulier au polyéthylène glycol sont parfois redoutables, induisant des tableaux de méningite aseptique, de pachyméningite ou de syndrome de la queue de cheval. La revue des différents produits à notre disposition amène à ne retenir que 3 produits pouvant être utilisés par voie péridurale ou intradurale: le Dectancyl® (Dexamethasone), l'Hydrocortancyl® ( acétate de prednisolone) et l'Hydrocortisone® (Écétate d'hydrocortisone); l'Altim® (cortivazol) ne doit être utilisé que pour les péridurales ou les injections articulaires postérieures.

Revue / Journal Title

Rachis    ISSN  0997-7503 

Source / Source

1997, vol. 9, no2, pp. 59-68 (2 p.1/4)

Langue / Language

Français

Editeur / Publisher

Edimédica, Asnières-sur-Seine, FRANCE  (1989) (Revue)

Mots-clés anglais / English Keywords

Anesthesia

;

Complication

;

Treatment

;

Human

;

Mots-clés français / French Keywords

Anesthésie

;

Complication

;

Traitement

;

Homme

;

Infiltration épidurale

;

Infiltration intradurale

;

Mots-clés espagnols / Spanish Keywords

Anestesia

;

Complicación

;

Tratamiento

;

Hombre

;

Localisation / Location

INIST-CNRS, Cote INIST : 22468, 35400006558754.0020

Nº notice refdoc (ud4) : 2660045



Faire une nouvelle recherche
Make a new search
Lancer la recherche
Bas