RefDoc
Haut

Faire une nouvelle recherche
Make a new search
Lancer la recherche


Titre du document / Document title

Valeur nutritionnelle du pruneau d'Agen = Nutritional value of french

Auteur(s) / Author(s)

BOURRE Jean-Marie (1) ; RASHIDI Salim (2) ; DELMAS Jean-Michel (2) ;

Affiliation(s) du ou des auteurs / Author(s) Affiliation(s)

(1) INSERM, U705, CNRS, UMR 7157, Universités Paris 7 et 5, Hôpital Fernand Widal, 200, rue du Faubourg Saint-Denis, 75745 Paris, FRANCE
(2) Bureau National Interprofessionnel du Pruneau, 2, rue des Magnolias, BP 130, 47303 Villeneuvesur Lot, FRANCE

Résumé / Abstract

Préparé avec une variété de prune : Prunus domestica, le pruneau est connu depuis la plus haute antiquité. Venant de Chine et de Damas, les romains ont implanté le prunier dans les provinces de Gaule; mais c'est sans doute au cours des croisades, à leur retour de Syrie au XIIe siècle, que les moines Bénédictins de l'Abbaye de Clairac ont ramené les pruniers à l'origine des cultures actuelles. Le pruneau a toujours été apprécié pour ses vertus nutritionnelles et curatives, évidement gastrointestinales, mais aussi dans d'autres domaines. La France contribue à hauteur de 22 % de la production mondiale, et consomme environ 550 g/an/ habitant. Il constitue un aliment énergétique riche en glucides, dont l'index glycémique est intéressant, car relativement bas (IG = 52), permettant une meilleure distribution du glucose dans les organes. Cette qualité est induite par la nature des glucides, par la présence de fibres, de sorbitol, de poly-phénols, de bore et d'acides organiques. Mais d'autres arguments plaident également en faveur du pruneau. Ainsi, parmi les vitamines se distinguent la vitamine E et la vitamine B1 (63 % des ANC dans 100g), parmi les minéraux le fer (16% des ANC), le zinc, le manganèse, le potassium (100 % des ANC) et le bore (plus de 100 % des ANC; sa participation aux mécanismes de l'ossification est suspectée). Les teneurs en sodium sont extrêmement basses. Les fibres (plus de 6 g/100 g) solubles et insolubles sont présentes en proportions intéressantes (à proportion de 53 % et 47 %, respectivement). Une mention particulière doit être faite à la teneur en polyphénols, car ceux du pruneau sont parmi les meilleurs antioxydants (classant le pruneau en tête des fruits et légumes). Les recherches sur la valeur nutritionnelle du pruneau sont actuellement actives.

Revue / Journal Title

Médecine et nutrition    ISSN  0398-7604 

Source / Source

2007, vol. 43, no4, pp. 161-180 [20 page(s) (article)] (45 ref.)

Langue / Language

Français

Editeur / Publisher

EDP Sciences, Les Ulis, FRANCE  (1976) (Revue)

Mots-clés anglais / English Keywords

Spermatophyta

;

Angiospermae

;

Dicotyledones

;

Rosaceae

;

Prunus domestica

;

Tropical medicine

;

Nutritive value

;

Nutrition

;

Mots-clés français / French Keywords

Spermatophyta

;

Angiospermae

;

Dicotyledones

;

Rosaceae

;

Pruneau d'Agen

;

Prunus domestica

;

Médecine tropicale

;

Valeur nutritive

;

Nutrition

;

Mots-clés espagnols / Spanish Keywords

Spermatophyta

;

Angiospermae

;

Dicotyledones

;

Rosaceae

;

Prunus domestica

;

Medicina tropical

;

Valor nutritivo

;

Nutrición

;

Localisation / Location

INIST-CNRS, Cote INIST : 13335, 35400018364621.0030

Nº notice refdoc (ud4) : 20161613



Faire une nouvelle recherche
Make a new search
Lancer la recherche
Bas