RefDoc
Haut

Faire une nouvelle recherche
Make a new search
Lancer la recherche


Titre du document / Document title

Natalizumab (tysabri°) : sclérose en plaques: Une amm imprudente = Natazulimab for multiple sclerosis : a critical study

Affiliation(s) du ou des auteurs / Author(s) Affiliation(s)

Association Mieux prescrire (Editeur scientifique)

Résumé / Abstract

• Dans les formes de sclérose en plaques évoluant par poussées, à côté du traitement symptomatique, le traitement de référence est, faute de mieux, l'interféron bêta, qui permet d'éviter 1 poussée tous les 2,5 ans environ, sans effet démontré sur l'aggravation du handicap mais au prix d'effets indésirables parfois graves. • Le natalizumab, un immunodépresseur, est commercialisé en première ligne chez des patients atteints de sclérose en plaques "agressive" (c'est-à-dire avec des poussées rapprochées) et en deuxième ligne après échec de l'interféron bêta. • En première ligne, le natalizumab n'a pas été comparé à l'interféron bêta. Selon un essai, versus placebo en double aveugle, chez 942 patients traités durant 2 ans, le natalizumab a permis d'éviter 1 poussée tous les 2 ans environ (0,24 poussée par an versus 0,73 par an). L'efficacité plus importante dans le sous-groupe de patients ayant une forme "agressive" n'est qu'une hypothèse résultant d'une analyse en sous-groupes a posteriori. Le natalizumab a paru freiner l'aggravation du handicap, mais ce résultat est fragile compte tenu des faibles pourcentages de patients ayant eu une aggravation (18 % versus 27 %). • En deuxième ligne, c'est l'association natalizumab + interféron bêta (et non une monothérapie par natalizumab) qui a été comparée à l'interféron bêta chez 1171 patients considérés en échec de l'interféron bêta. L'association a diminué le nombre de poussées d'une poussée tous les 2,5 ans environ. On ne sait pas si l'association natalizumab + interféron est ou non plus efficace que le natalizumab seul. • Au cours des essais cliniques, 3 cas de leucoencéphalopathie multifocale progressive ont été observés, conduisant à deux décès. Le risque de cette affection virale habituellement symptomatique uniquement chez les patients sévèrement immunodéprimés a été estimé à environ 1 cas pour 1 000 patients sous natalizumab. • On ne sait pratiquement rien des risques d'un traitement prolongé par natalizumab, notamment en matière d'infections et de cancers. • Au cours d'un traitement de 2 ans, 6 % des patients ont développé des anticorps anti-natalizumab persistants, qui se sont accompagnés d'une diminution de l'efficacité et d'une incidence plus élevée de réactions lors de la perfusion, et de réactions d'hypersensibilité. • En pratique, eu égard aux risques mal évalués et potentiellement mortels d'un traitement à long terme par natalizumab, le progrès en termes d'efficacité apporté par le natalizumab est insuffisamment démontré pour envisager une utilisation en dehors d'essais comparatifs.

Revue / Journal Title

La Revue Prescrire    ISSN  0247-7750 

Source / Source

2007, vol. 27, no285, pp. 494-497 [4 page(s) (article)]

Langue / Language

Français

Editeur / Publisher

Association Mieux prescrire, Paris, FRANCE  (1980) (Revue)

Mots-clés anglais / English Keywords

Central nervous system disease

;

Nervous system diseases

;

Inflammatory disease

;

Monoclonal antibody

;

Immunomodulator

;

Bibliographic review

;

Technical card

;

Monograph

;

Review

;

Critical study

;

Intravenous administration

;

Death

;

Toxicity

;

Human

;

Treatment

;

Multiple sclerosis

;

Natalizumab

;

Mots-clés français / French Keywords

Système nerveux central pathologie

;

Système nerveux pathologie

;

Maladie inflammatoire

;

Anticorps monoclonal

;

Immunomodulateur

;

Revue bibliographique

;

Fiche technique

;

Monographie

;

Article synthèse

;

Etude critique

;

Voie intraveineuse

;

Mort

;

Toxicité

;

Homme

;

Traitement

;

Sclérose en plaques

;

Natalizumab

;

Mots-clés espagnols / Spanish Keywords

Sistema nervosio central patología

;

Sistema nervioso patología

;

Enfermedad inflamatoria

;

Anticuerpo monoclonal

;

Inmunomodulador

;

Revista bibliográfica

;

Ficha técnica

;

Monografía

;

Artículo síntesis

;

Estudio crítico

;

Vía intravenosa

;

Muerte

;

Toxicidad

;

Hombre

;

Tratamiento

;

Esclerosis en placa

;

Natalizumab

;

Localisation / Location

INIST-CNRS, Cote INIST : 21322, 35400014659735.0070

Nº notice refdoc (ud4) : 18853247



Faire une nouvelle recherche
Make a new search
Lancer la recherche
Bas