RefDoc
Haut

Faire une nouvelle recherche
Make a new search
Lancer la recherche
Nous sommes désolés mais nous ne pouvons pas vous fournir la copie de ce document.
We are sorry but we can not deliver the copy of this document.

Titre du document / Document title

Bio-écologie et rôle vecteur du paludisme d'Anopheles moucheti à Ebogo au Cameroun = Bio-ecology and malaria's vector part of Anopheles moucheti at Ebogo in Cameroon

Auteur(s) / Author(s)

Njan Nloga Alexandre-Michel ; Carnevale P. (Directeur de thèse) ;

Affiliation(s) du ou des auteurs / Author(s) Affiliation(s)

Université de Montpellier 2, Montpellier, FRANCE (Université de soutenance)

Résumé / Abstract

Dans le village d'Ebogo (Cameroun), les méthodes classiques de capture des Culicidae sur sujets humains, ont montré qu'Anopheles moucheti est le vecteur principal de la transmission du paludisme et Anopheles gambiae, un vecteur temporaire. Anopheles moucheti représente 91,8% du total des Culicidae capturés. Sa densité agressive annuel est de 38033 piqûres par homme. Le taux d'inoculation entomologique annuel est de 343 piqûres infectées par homme. La durée du cycle gonotrophique d'Anopheles moucheti varie selon la proximité des lieux d'alimentation par rapport aux gîtes larvaires. Pour les femelles qui prennent leur repas de sang près des gîtes, la phase 1 (durée entre ponte et repas sanguin) est d'environ 10 heures, la phase 2 (durée entre fin de maturation ovarienne et ponte) de 48 à 52 heures et la phase 3 de 10 heures. Par contre pour les femelles qui effectuent plus de 3 km pour s'alimenter, la phase 1 est d'environ 24 heures, la phase 2 de 48 à 52 heures et la phase 3 de 24 heures. Donc le cycle gonotrophique est de 3 jours pour les femelles qui s'alimentent près des gîtes et de 4 jours pour celles qui prennent leur repas sanguin à plus de 3 km des gîtes. L'installation des moustiquaires imprégnées à la lambdacyalothrine à 15 mg m.a./m2 dans tout le village d'Ebogo, après une année d'évaluation entomologique et parasitologique, a permis de réduire la population imaginale d'Anopheles moucheti de 68% à 72,5% dans les deux hameaux étudiés (So-assi et Nlong-assi). Le taux d'inoculation annuel est réduit de 77,8%. Les densités parasitaires moyennes géométriques et les fortes charges parasitaires diminuent également après l'imprégnation avec une diminution plus importante chez les sujets jeunes. L'impact de la mise en place des moustiquaires imprégnées diminue avec la baisse de l'effet de l'insecticide (7 à 8 mois)

Source / Source

Travaux Universitaires - Thèse nouveau doctorat
1994  [Note(s) :  [228 p.]] (bibl.: 120 ref.)  (Année de soutenance : 1994) (No :  94 MON2 0226)

Langue / Language

Français

Mots-clés anglais / English Keywords

Gonotrophic cycle

;

Population density

;

Animal activity

;

Ectoparasite

;

Insecticide

;

Chemical control

;

Vector

;

Malaria

;

Cameroon

;

Anopheles gambiae

;

Protozoal disease

;

Parasitosis

;

Infection

;

Africa

;

Culicidae

;

Diptera

;

Insecta

;

Arthropoda

;

Invertebrata

;

Mots-clés français / French Keywords

Cycle gonotrophique

;

Densité population

;

Activité animale

;

Ectoparasite

;

Insecticide

;

Lutte chimique

;

Vecteur

;

Paludisme

;

Cameroun

;

Anopheles gambiae

;

Anopheles moucheti

;

Lambdacyalothrin

;

Moustiquaire

;

Protozoose

;

Parasitose

;

Infection

;

Afrique

;

Culicidae

;

Diptera

;

Insecta

;

Arthropoda

;

Invertebrata

;

Mots-clés espagnols / Spanish Keywords

Ciclo gonotrófico

;

Densidad población

;

Actividad animal

;

Ectoparásito

;

Insecticida

;

Lucha química

;

Vector

;

Paludismo

;

Camerun

;

Anopheles gambiae

;

Protozoosis

;

Parasitosis

;

Infección

;

Africa

;

Culicidae

;

Diptera

;

Insecta

;

Arthropoda

;

Invertebrata

;

Localisation / Location

INIST-CNRS, Cote INIST : T 98663

Nº notice refdoc (ud2m) : 166553

Faire une nouvelle recherche
Make a new search
Lancer la recherche
Bas