RefDoc
Haut

Faire une nouvelle recherche
Make a new search
Lancer la recherche


Titre du document / Document title

L'hypovitaminose D, problème mondial majeur de santé publique = Role of geriatric post-acute or rehabilitation units in the French healthcare network

Auteur(s) / Author(s)

GANNAGE-YARED M. H. (1) ; TOHME A. (2) ; HALABY G. (1) ;

Affiliation(s) du ou des auteurs / Author(s) Affiliation(s)

(1) Département d'Endocrinologie, Université Saint-Joseph, Beyrouth, LIBAN
(2) Département de Médecine interne, Université Saint-Joseph, Beyrouth, LIBAN

Résumé / Abstract

■ Physiologie: La vitamine D augmente l'absorption intestinale de calcium assurant ainsi le microenvironnement nécessaire à la minéralisation osseuse. De plus elle permet la prévention de l'hypocalcémie grâce à son rôle ostéoclastique. Une hypovitaminose D sévère est responsable de rachitisme chez l'enfant ou de son équivalent adulte l'ostéomalacie. Des degrés plus subtils d'hypovitaminose D sont responsables d'un hyperparathyroïdisme secondaire avec majoration du risque fracturaire principalement celui de la fracture du col du fémur. De plus, la vitamine D aurait un rôle antiinflammatoire et anticancéreux. ■ L'hypovitaminose D à travers le monde: Elle est fréquemment observée en Europe chez les sujets âgés surtout institutionnalisés mais existe aussi chez les sujets sains d'âge moyen. Elle toucherait 40% de la population jeune européenne. De manière surprenante, elle est plus fréquente dans les pays méditerranéens bien ensoleillés que dans certains pays nordiques comme la Norvège. Elle est par contre moins souvent observée aux Etats-Unis et ceci serait lié à la supplémentation en vitamine D dans l'alimentation américaine. Au delà des frontières de l'Amérique et de l'Europe, l'hypovitaminose D est de plus en plus mise en évidence dans les populations africaines et moyen-orientales et est considérée parmi les 5 maladies les plus prévalentes de l'enfance dans les pays en voie de développement. ■ Facteurs environnementaux responsables de l'hypovitaminose D: Les sources alimentaires de vitamine D étant limitées, de multiples facteurs environnementaux sont responsables de l'hypovitaminose D. Ces facteurs incluent essentiellement un manque d'exposition solaire et la vie en région urbaine avec son haut degré de pollution. De plus, l'hyperpigmentation de la race noire responsable d'une moindre photosynthèse cutanée de vitamine D, le port du voile qui limite les zones d'exposition au soleil, l'utilisation de crèmes solaires sont des facteurs supplémentaires contribuant au déficit en vitamine D. ■ Conclusion et recommandations: La grande prévalence de l'hypovitaminose D dans le monde, particulièrement en Europe et dans les pays africains et moyen-orientaux, rend nécessaire l'adoption de mesures de santé publique dans ces pays. En attendant, une supplémentation en vitamine D (sous forme par exemple d'une tablette de multivitamine) devrait être encouragée afin de pourvoir aux besoins minimum requis. Enfin, il ne faut pas oublier les bienfaits d'une légère exposition solaire aussi bien pour la synthèse de vitamine D que pour le bien-être psychologique.

Revue / Journal Title

La Presse médicale    ISSN  0755-4982   CODEN PRMEEM 

Source / Source

2001, vol. 30, no13, pp. 653-658 (58 ref.)

Langue / Language

Français

Editeur / Publisher

Masson, Paris, FRANCE  (1983) (Revue)

Mots-clés anglais / English Keywords

Hypovitaminosis

;

Vitamin D

;

Human

;

Epidemiology

;

Review

;

Acute

;

Public health

;

Nutrition disorder

;

Mots-clés français / French Keywords

Hypovitaminose

;

Vitamine D

;

Homme

;

Epidémiologie

;

Article synthèse

;

Aigu

;

Santé publique

;

Trouble nutrition

;

Mots-clés espagnols / Spanish Keywords

Hipovitaminosis

;

Vitamina D

;

Hombre

;

Epidemiología

;

Artículo síntesis

;

Agudo

;

Salud pública

;

Trastorno nutricíon

;

Localisation / Location

INIST-CNRS, Cote INIST : 242, 35400009456097.0080

Nº notice refdoc (ud4) : 1041947



Faire une nouvelle recherche
Make a new search
Lancer la recherche
Bas